A la uneFemmePolitiqueprioriteProvinces

La nomination d’une femme à la primature : entre espoir de retour de la paix et amélioration des conditions de vie

141Views

Le débat reste vif dans la sphère sociopolitique après la nomination d’une femme à la primature. À Beni (province du Nord-Kivu), divers commentaires fusent sur la désignation de Judith Tuluka Suminwa comme cheffe du prochain gouvernement.

La nomination de Judith Tuluka Suminwa est intervenue dans un contexte d’insécurité accrue dans la partie Est du pays, confrontée à des conflits armés. Il ne suffit pas de nommer une femme à la tête du gouvernement, mais ses compétences comptent beaucoup au regard des responsabilités qu’elle va jouer, soutient la population.

Certains habitants de Beni attendent du nouveau gouvernement l’organisation des mécanismes pouvant permettre à réformer le secteur de sécurité. Ils espèrent voir la reconquête des territoires sous contrôle des rebelles du M23 et y restaurer l’autorité de l’État. D’autres personnes attendent du nouveau gouvernement l’amélioration des conditions socioéconomique des congolais.

”Nous attendons d’elle la fin de la guerre au pays, compte-tenu de la grande responsabilité qu’on lui accorde ces jours. Qu’elle collabore avec les autres femmes, les hommes et toutes les autres personnes pour changer cette situation. Nous allons la soutenir, mais qu’elle finisse la guerre et considère cette question comme son cheval de bataille”, exhorte Charline Maghulu, habitante de Beni.

”Nous espérons que son expérience dans le domaine économique va nous aider à rattraper le retard connu dans le développement économique du pays”, estime Alain Vaghuma, cadre d’un parti politique en ville de Beni.

Pour les féministes, sa nomination est une victoire D’après Noëlla Nzala Maghundu, coordinatrice de “Tendo La Roho” une organisation de défense et de promotion des droits des femmes, “cela témoigne l’engagement du chef de l’État comme champion de la masculinité positive en RDC”. Elle estime que cette désignation est une opportunité pour la femme congolaise de prouver des capacités à gérer la chose publiques afin de briser tous les préjugés et autres stéréotypes liés au genre en RDC.

Delphin Mupanda/MCP, Nord-Kivu

Laisser un commentaire