A la uneProvinces

Activisme des ADF à Irumu : plus de 29 000 élèves privés d’éducation

23Views

Le territoire d’Irumu en Ituri connaît depuis plus de 3 ans une insécurité orchestrée, d’une part, par par des groupes armés locaux et d’autres parts, par les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) et leurs supplétifs.

Cette insécurité grandissante a non seulement causé morts d’hommes et déplacement massif des habitants mais a également négativement impacté l’éducation des enfants de cette province placée sous état de siège depuis 2021.

Selon Pélerin Loki, chef de la sous-division éducationnelle de l’enseignement primaire, secondaire et technique (Epst) Irumu 1, la résurgence de l’insécurité a poussé plusieurs écoles situées en chefferie des Walese-Vonkutu à se déplacer vers des entités supposées sécurisées avec comme conséquence, l’abandon de l’école par plus de 29 000 élèves.

“Il y a 79 écoles qui fonctionnent en déplacement à Komanda-Centre, 57 écoles à Eringeti (Nord-Kivu), 20 écoles à Luna et cette situation fait que 29 689 sont affectés par cette crise d’éducation. Ces enfants ont besoin d’une assistance d’urgence d’éducation”, a-t-il rapporté dans une communication à la presse locale ce lundi 1er avril 2024.

A en croire Pèlerin Loki, des écoles en déplacement éprouvent d’énormes difficultés et les écoliers étudient dans des conditions inappropriées car la majorité de ces établissements scolaires ne disposent même pas de livres et d’autres outils scolaires pouvant faciliter la transmission de l’enseignement aux élèves.

Revenir à la normale pour ces enfants, c’est tout faire pour que la paix règne dans des localités où les écoles étaient implantées, tel le plaidoyer de du chef de la sous-division éducationnelle de l’Epst/Irumu 1.

RLK, correspondant en Ituri.

Laisser un commentaire