A la uneProvinces

Kasaï-Oriental : l’administrateur du territoire de Kabeya Kamwanga accusé de tortures sur des présumés voleurs

53Views

La société civile de Kabeya Kamwanga s’insurge contre le comportement de l’administrateur du territoire éponyme, Willy Mwamba, d’infliger des tortures sur des présumés voleurs dans des vidéos virales sur les réseaux sociaux depuis samedi 04 mai.

Dans cette vidéo, poursuit la source, l’administrateur du territoire est en train de chicoter des présumés voleurs des matériaux de construction d’une station-service.

“La société civile du Congo, coordination du territoire de Kabeya Kamwanga, condamne les actes subis par des présumés détenus qui circulent sur les réseaux sociaux, actes commis par les autorités territoriales de Kabeya Kamwanga. Elle rappelle que frapper un prisonnier, détenu au cachot ou en prison, est une infraction pénale en son article 67. Et même la constitution de la RDC stipule en son article 18 que tout détenu doit bénéficier d’un traitement qui préserve sa vie, sa santé physique et mentale ainsi que sa dignité. La Déclaration universelle des droits de l’homme dit, en son article 5, nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ainsi, ces actes perpétrés par les autorités du territoire de Kabeya Kamwanga constituent une violation des droits de l’homme et même les institutions de notre République condamne cela”, condamne Théophile Kazadi, coordonnateur territorial de la société civile du Congo à Kabeya Kamwanga.

Toutefois, la société civile demande aux autorités de protéger et respecter les droits des prisonniers. “Quand un homme est déjà arrêté, il faut le référer à la justice pour que la justice puisse dire son droit”, a-t-il indiqué.

Contacté, Willy Mwamba, administrateur du territoire de Kabeya Kamwanga, rejette en bloc ces allégations et parle d’un montage de mauvais goût.

JM Mpandanjila

Laisser un commentaire