A la uneprioriteProvincesSociété

Tshopo : l’Assemblée s’engage pour la stabilité des institutions provinciales

39Views

Le bureau définitif de l’Assemblée provinciale de la Tshopo a dévoilé sa vision de cette nouvelle législature axée sur la stabilité des institutions. C’est ce qu’a fait savoir son président Mattheus Kanga Londimo, ce samedi 30 mars 2024, à l’occasion de l’ouverture solennelle de la session parlementaire de mars 2024 à Kisangani, en présence de la gouverneure Madeleine Nikomba, des membres du gouvernement provincial et des services de sécurité.

À en croire, la stabilité des institutions provinciales est gage de développement de la province de la Tshopo. Celle-ci est axée sur la responsabilité collective. Celle-ci n’exclut pas le contrôle et implique un travail bien fait de tout un chacun pour la construction d’un bel avenir.

Cette session étant essentiellement législative et de contrôle parlementaire, le président de l’Assemblée provinciale a aussi interpellé la conscience de ses collègues afin de ne pas décevoir les attentes des populations.

“Notre population attend du contrôle parlementaire, des réponses correctives et concrètes à leur propre quotidien. Nous devons miser sur un contrôle parlementaire axé sur les résultats avec un accent particulier sur le secteur des finances, où nous veillerons à ce que l’article 203 de notre règlement intérieur soit réellement d’application au travers d’un contrôle trimestriel de l’exécution du budget de la province”, a promis le président de l’organe délibérant de la Tshopo.

Bien avant, Mathieu Kanga a décrié la résurgence de l’insécurité dans la ville de Kisangani, en joignant ainsi l’autorité provinciale à pouvoir l’endiguer. Et aussi déploré la vétusté du bâtiment de l’Assemblée provinciale ainsi que la détérioration des routes qui mènent vers cette institution, laquelle ne dispose à ce jour d’aucun véhicule officiel.

Fidele Mamba

Laisser un commentaire