EconomieprioriteSociété

Surfacturation des forages : la justice enfonce Nicolas Kazadi et François Rubota

111Views

Ça sent l’enfer pour les ministres des Finances Nicolas Kazadi et son homologue du Développement rural François Rubota.

Le procureur général près la Cour de cassation a saisi l’Assemblée nationale pour obtenir l’autorisation de l’instruction contre ces deux membres du gouvernement sortant. Ils sont accusés par plusieurs organisations de la société civile d’avoir manigancé et surfacturé l’argent destiné à la construction des forages, dont le projet a été validé par le gouvernement.

“Le procureur général près cette Cour a l’honneur de vous adresser le présent réquisitoire aux fins d’obtenir l’autorisation de l’instruction à charge de messieurs François Rubota Masumbuko et Nicolas Kazadi, respectivement ministre d’État au développement rural et ministre des Finances”, peut-on lire dans cette correspondance.

Les deux membres du gouvernement Sama sont également frappés d’interdiction de sortie du territoire national par la justice.

L’opinion nationale réclame sans relâche l’arrestation de ces deux membres du gouvernement qui ont réalisé la plus grande surfacturation que la République démocratique du Congo n’a jamais connu.

Selon un rapport de l’Observatoire des dépenses publiques (Odep), le total du paiement que le gouvernement congolais a engagé à ce jour sur le dossier forages est non pas de 71 millions USD comme l’affirme le ministre Kazadi mais plutôt de 80 millions USD, en raison de 20 millions USD en juin 2021, 20 millions USD en janvier 2022, 20 millions USD début 2023 et 20 millions USD en janvier 2024.

Ce projet de forages est né d’un contrat signé le 21 avril 2021 et est confié au Consortium Stevers construct – Sotrod WaterWater. Il consiste en l’installation de 1000 forages dans 1000 localités à travers la République démocratique du Congo, pour un montant de 398.982.383, 41 USD, soit 398.982 USD en moyenne par station.

 

RL

Laisser un commentaire