A la uneprioriteProvincesSociété

Haut-Uele : calvaire des chauffeurs poids lourds sur la route provinciale 426, tronçon Isiro, Rungu, Dungu et Faradje

44Views

Les chauffeurs des véhicules poids lourds traversent un calvaire sur la route provinciale 426, tronçon Isiro, Rungu, Dungu et Faradje dans la province du Haut-Uele. Le délabrement de ce tronçon pendant la saison des pluies et la multiplicité des barrières dans la région rendent difficile la circulation. Les camions chargés des marchandises qui quittent Ariwara et Aru, en Ituri, passent plus de temps en chemin avant d’atteindre Isiro, le chef-lieu.

Le député provincial Prosper Salomon Madilu en mission parlementaire dans la région, déplore le délabrement de cette route qui impose le calvaire aux chauffeurs des véhicules et plaide pour la réduction du nombre de barrières érigées sur ce tronçon pour permettre aux opérateurs économiques d’acheminer les produits manufacturés à moindre coût à Isiro.

Il a fait savoir, ce vendredi 21 juin 2024 à la presse locale.

“On paie 103 USD arrivé à Dungu, vous payez encore 103 USD pour un camion à Rungu, sur le pont on paie 34 USD, au PK 6 à Isiro il faut payer 103 USD. Et si vous faites le calcul, aller et retour, 686 USD. Si vous regardez maintenant l’état de la route, il n’y a rien qui s’est fait là-bas. Finalement, nous nous demandons que fait-on avec cet argent ? Qui perçoit cet argent ? C’est le gouvernement provincial à travers la Direction générale des recettes d’isiro (DGRI). Même les gens là qui sont en train de percevoir, ils ne sont même pas les membres de la DGRI. C’est pourquoi je considère ça comme une escroquerie du siècle”, a déploré le député provincial Prosper Salomon Madilu.

À lui de poursuivre :

Signalons que les efforts fournis pour avoir la version des responsables de la Direction générale des recettes d’isiro (DGRI) sur certaines barrières érigées n’ont pas encore abouti.

 Josué Nsalanga

Laisser un commentaire