A la uneprioriteProvincesSociété

Ituri : l’exploitation des minerais explique l’occupation d’une dizaine de groupements de Banyali-Kilo par la Codeco

59Views

Le secteur des Banyali-Kilo situé au nord de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, est une source permanente d’approvisionnement en armes pour la Coopérative de développement du Congo (Codeco) où les rebelles sont versés dans l’exploitation des minerais. Ces derniers y occupent un dizaine de groupements.

Selon des sources locales, cette milice qui a fait sa Genèse dans les entités de la communauté Lendu occupent actuellement plusieurs localités du territoire de Djugu.

“C’est depuis 2020 que ces miliciens occupent une dizaine de groupement du secteur des Banyali-Kilo après avoir installé leur bastion à Besse. Est là, l’objectif est d’exploiter les mines afin de se ravitailler en minutions de guerre pour s’attaquer non seulement à la population, mais aussi aux militaires FARDC et d’autres symboles de l’État”, a relaté à MediaCongo Press (MCP), Bruno Akilisende, un acteur politique de cette partie de l’Ituri.

En conséquence, plusieurs villages sont dépourvus d’habitants, ces derniers allant trouver refuge vers des lieux plus sûrs.

D’après Bruno Akilisende, les autorités militaires à tous les niveaux sont informés de la présence des miliciens dans les entités du secteur des Banyali-Kilo mais aucune opération militaire n’est menée pour déloger les combattants de ces zones.

“On ne peut pas avoir un autre gouvernement là-bas, nous sommes sous état de siège, comment déloger ces miliciens peut durer autant depuis nos alertes ?”, s’interroge-t-il.

Riche en minerais, le territoire de Djugu fait face à une insécurité persistante orchestrée par des miliciens locaux notamment la Codeco et le Zaïre qui s’affrontent souvent pour l’exploitation des gisements. Selon la récente communication du porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel Ituri, il y a moins de 4 mois, plusieurs jeunes se sont “entretués” dans le même territoire pour la même cause d’exploitation des minerais.

RLK, correspondant en Ituri

Laisser un commentaire