A la uneprioriteProvincesSociété

Massacre de 41 personnes à Beni : retour sur le fait (reportage)

38Views

Au moins 41 personnes ont été tuées dans une incursion des Forces démocratiques alliées (ADF) dans plusieurs villages du groupement Baswagha-Madiwe, territoire de Beni (Nord-Kivu), le vendredi 7 juin 2024. Les villages situés entre Cantine et Masala sont vidés de leurs habitations, la population emballée dans la terreur. (Reportage)

Sur la route Masala, longue de près de 19 Km de Cantine centre, la terreur est lisible. Les villages sont restés déserts. À partir du village Mahihi, des corps des victimes gisent sur le sol, des motos et des biens des personnes qui revenaient de leurs champs avant de tomber entre les mains des assaillants ADF incendiés.

Au village Pumzika, nous rencontrons, sous une véranda, deux hommes. Il s’agit de Etienne Musikiti Dewayo, un centenaire, le gardien de coutume de ce village, qui a vu les assaillants.

« Ils étaient nombreux, des hommes, femmes et enfants, porteurs des armes à feu et blanches, habillés en diverses tenues. Ils m’ont demandé la route qui mène vers Masala. Ils m’interdisaient de les regarder dans les yeux et ont poursuivi leur route », a-t-il expliqué.

Du village Pumzika jusqu’à Masala, la route est parsemée des corps. Certains calcinés avec leurs biens. Mais tout le village Masala est presque incendié.

C’est ce dimanche 9 juin qu’une équipe de l’auditorat militaire et de la police technique et scientifique est descendue dans la zone pour s’imprégner de la situation est comprendre les faits et, aussi, de récupérer les corps gisant encore sur le lieu de drame.

L’équipe des enquêteurs est arrivé jusqu’à Masala où certaines personnes venaient d’être enterrées dans une fosse commune par des inconnus, en dehors de normes du droit de l’homme. Au total, 11 corps ont été déterrés sur ordre du commandant secteur des opérations Sukola 1, le général Bruno Mandevu, emballés dans des sacs mortuaires. D’autres corps seront retirés de la scène de crime ce lundi pour être ramenés à Cantine où les familles devront procéder à leurs funérailles dignes.

Le bilan actuel de ces tueries fait état de 41 personnes tuées sur la route et au village Masala. En dehors de personnes portées disparues dont le nombre n’est pas encore connu, plus de 17 motos, 43 maisons, un véhicule et des moulins ont été incendiés.

Delphin Mupanda/MCP, Nord-Kivu

Laisser un commentaire