A la uneProvinces

Nord-Ubangi : les enseignants recrutés pour la supervision des épreuves de l’Enafep réclament le paiement de 5 ans d’arriérés

46Views

Les leaders syndicaux de la province, impayés depuis cinq ans pour la surveillance de l’Examen national de fin d’études primaires (Enafep) appellent les intervenants à ne pas se présenter au centre aussi longtemps qu’ils ne seront pas payés par l’État congolais.

Les enseignants recrutés pour la supervision et surveillance des épreuves certificatives de l’Enafep au Nord-Ubangi n’ont jamais été payés depuis 5 ans pendant le travail de surveillance.

Réunis en assemblée générale évaluative, le 20 mai à Gbadolite, les leaders syndicaux de l’Epst appellent les intervenants à ne pas se présenter au centre de passation de ces épreuves aussi longtemps qu’ils ne seront pas payés par l’État congolais.

“Il y a déjà cinq ans, les enseignants vont superviser l’Enafep, mais ils ne gagnent pas l’argent. C’est pour ça que nous avons dit que cette année, si l’argent de l’Enafep de surveillance ne vient pas, les enseignants du Nord-Ubangi resteront à la maison et les inspecteurs seuls pourront aller superviser ces activités”, a déclaré Apollinaire Ndanga, président de l’intersyndicale des syndicats à l’Epst/Nord-Ubangi.

Contacté, Baudouin Moke, inspecteur principal provincial (IPP) de la province éducationnelle Nord-Ubangi 1, fait savoir que l’État a été toujours sensible aux revendications.

“Nous, comme officiels, nous maintenons les mesures prises par le gouvernement de la République. Nous sommes là pour exécuter les textes et instructions de la République. Ce sont nos enfants qui peuvent être victimes de ça. Les textes sont sensibles, le gouvernement à travers le ministère sont sensibles pour essayer un peu d’échanger, de dialoguer et enlever les conditions de la situation”, a réagi Baudouin Moke, inspecteur principal provincial (IPP) de la province éducationnelle Nord-Ubangi 1.

Notons que du 3 au 4 juin prochain, les finalistes du primaire vont affronter les épreuves certificatives de l’Examen national des fins d’études primaires sur l’ensemble du territoire national congolais.

Prince Wello

Laisser un commentaire