A la uneProvincesUncategorized

Guerre à l’Est : les organisations des femmes dans la rue pour dénoncer l’agression Rwandaise

81Views

Vêtues en couleur blanche avec un indice noir, les organisations des femmes de la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur ont pris d’assaut la rue, ce samedi 17 février 2024, pour déplorer l’agression Rwandaise, à travers le M23, dans l’Est du pays.

Cette manifestation est partie de la mairie de Mbandaka pour chuter au gouvernorat de province où un mémorandum a été lu et déposé.

Dans leur déclaration lue par madame Mariame Mowangi, porte-parole des femmes pour la circonstance, les organisations des femmes disent NON à la guerre dans l’Est du pays. Elles demandent le départ des troupes rwandaises de la RDC tout en dénonçant la passivité de la communauté internationale dans ce dossier de la guerre.

Ces femmes des organisations socioprofessionnelles de l’Equateur exigent au gouvernement la libération de Bunagana, elles disent non au plan de la balkanisation de la RDC.

A en croire le chef de division provinciale du genre, famille et enfants de l’Equateur, Pitshou Bomandeke, cette manifestation avait aussi pour objectif de soutenir le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour la recherche de la paix dans l’Est de la RDC.

Il ajoute que c’est aussi pour soutenir les Forces armées de la RDC et en solidarité aux compatriotes de l’Est du pays victime de la guerre du M23 soutenue par le Rwanda contre la RDC.

Le gouverneur Bobo Boloko Bolumbu Dieudonné qui a réceptionné ce mémorandum a pris acte et promet de le transmettre fidèlement au président de la République. Il a également appelé la population de la province de l’Equateur à soutenir les FARDC et le chef de l’État pour vaincre la guerre imposée par le Rwanda via ses supplétifs de la coalition M23/RDF.

Prince Wello

Laisser un commentaire