A la uneEconomie

Troïka politique : le ministre des Finances insiste sur l’accélération du processus de la paie des fonctionnaires

114Views

La deuxième réunion de la Troïka politique, présidée le mardi 9 juillet 2024 par le ministre des Finances Doudou Fwamba Likunde Li-Botayi, s’est tenue ce mardi 9 juillet, marquant des avancées notables et des perspectives prometteuses pour la République démocratique du Congo.

Ont participé à être réunion entre autres, le ministre d’État, ministre du Budget Aimé Boji Sangara, la vice-ministre des Finances O’Neige N’sele, le vice-ministre du Budget Élysée Bokumwana, et madame la gouverneure de la Banque centrale du Congo Marie-France Malangu Kabedi.

Des progrès tangibles

Lors de cette rencontre, les participants ont noté des progrès significatifs réalisés depuis la dernière réunion tenue le 24 juin. Parmi ces avancées, on observe une décélération de l’inflation et une relative stabilité du marché des changes.

“La Troïka politique est le lieu de coordination des politiques budgétaires et monétaires, essentielles pour assurer la stabilité du cadre macroéconomique,” a rappelé Félicien Mulenda, Coordonnateur du Comité technique de suivi et évaluation des réformes (CTR).

“L’évaluation a montré des progrès tangibles sur le plan de l’inflation et de la stabilité du marché des changes”, a-t-il expliqué.

Un pacte de stabilité actualisé

La réunion a mis en évidence l’urgence de mettre en œuvre un pacte de stabilité actualisé, avec des engagements clairs de la part du ministre des Finances, du ministre du Budget et de la BCC. “Ces engagements visent à renforcer la stabilité macroéconomique et à garantir le pouvoir d’achat de la population,” a souligné M. Mulenda.

“Grâce à une gestion prudente des finances publiques, nous avons réussi à réduire le niveau de liquidités injectées, ce qui impacte positivement le taux de change et bénéficie directement à la population.

Soutien et perspectives futures

Pour sa part, Alain Difumba, Directeur de la Banque centrale du Congo, a rappelé les conclusions de la sixième revue du programme économique du gouvernement. “C’est la première fois que notre pays parvient à la conclusion d’un programme économique soutenu par la facilité de l’achat du crédit du FMI,” a-t-il déclaré. “Nous nous félicitons de ces réalisations et nous tournons vers l’avenir pour définir les actions à venir”, a-t-ii ajouté.

M. Alain Difumba a également annoncé l’engagement de la RDC dans un nouveau programme avec le FMI, appuyé par une facilité spéciale axée sur la soutenabilité et la durabilité. “Cette facilité, portant sur 20 ans avec un différé de 10 ans, permettra à l’État d’encaisser environ un milliard de dollars pour mener des réformes nécessaires, notamment pour régler des questions climatiques,” a-t-il expliqué. “Les réformes climatiques nous permettent également de résoudre des problèmes de stabilité macroéconomique.

Le ministre des Finances, dans sa communication, a rappelé au comité d’accélérer le processus concernant la paie des fonctionnaires pour ce mois de juillet et de veiller à la régularité des paiements. Il a souligné l’importance de ce geste pour maintenir la confiance et le bien-être de la population.

La Troïka politique continue de jouer un rôle crucial dans la coordination et la mise en œuvre des politiques économiques du pays, visant à répondre efficacement aux besoins des Congolais et à assurer une croissance durable et inclusive. Les engagements pris et les perspectives discutées lors de cette réunion témoignent de la détermination du gouvernement à renforcer la stabilité macroéconomique et à améliorer le bien- être de la population.

 

R.L

Laisser un commentaire