Politiquepriorite

Perchoir de l’Assemblée nationale : la bataille entre Kamerhe et Mboso lancée

37Views

À l’Assemblée nationale, la course au perchoir est déjà lancée entre les camps de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe et de la Convention pour la république et la démocratie (CRD) de Christophe Mboso.

Il ne manque aux deux antagonistes membres de l’Union sacrée que le dévolu du Chef de la majorité présidentielle, le Président Tshisekedi.

Si Vital Kamerhe peut compter notamment sur son nouveau statut de deuxième force parlementaire à
l’Assemblée nationale, la CRD de Mboso se propose de poursuivre son rôle avant-gardiste au sein de la Chambre basse pour le régime Tshisekedi.

Dans une interview accordée à Médiacongo Press (MCP), Vicky Ngoya, cadre du CRD de Christophe Mboso souligne que l’Union sacrée ne s’est pas encore prononcée à ce sujet.

“L’Union sacrée ne s’est pas encore prononcée là dessus. Mais cette tension observée sur la toile entre notre camp et celui de l’autre, c’est parce que nous connaissons l’homme… Il va travailler exclusivement pour son ambition présidentielle de 2028 quitte à faire même de l’opposition institutionnelle, se servir du perchoir pour régler des comptes et attendre quelques mois avant la fin du mandat pour démissionner et déclarer sa candidature à la présidence de la république… C’est pourquoi nous veillons à ne pas transmettre le bâton à un collaborateur trop ambitieux, car, dit-on, qui a bu boira”, a souligné Vicky Ngoya.

À l’UNC, on estime par contre que les ambitions sont inhérentes à la vie politique et ne peuvent constituer un motif de méfiance entre acteurs politiques.

“L’UNC ambitionne notamment de briguer la présidence du bureau de l’Assemblée nationale, ce n’est un secret pour personne. C’est normal que la CRD imagine qu’une ambition présidentielle en 2028 soit un mobile pour disqualifier Vital Kamerhe, le seul à avoir cru au Président Tshisekedi en 2019 quand ils étaient tous en train de défiler à Kingakati… Notre camp compte plus de 30 députés, s’il faut prendre en compte le PCR c’est au-delà de 100. Et comment interdire à Vital Kamerhe d’avoir des ambitions avec un tel capital ? La CRD n’a pas plus de 4 députés. C’est normal qu’il ait peur. Que vaut le camp Mboso au sein de la majorité en termes de force politique ?”, rétorque-t-on du côté de l’UNC.

L’élection du président de l’Assemblée nationale pourrait avoir lieu d’ici quelques semaines.

“Cela passera par la célérité avec laquelle la Cour constitutionnelle va traiter et renvoyer le règlement intérieur qui lui a été soumis dernièrement. Ensuite s’en suivra la plénière pour adopter et définir le calendrier des élections. La campagne pourra durer deux jours, ce qui fait que d’ici la semaine prochaine, soit jeudi, l’élection du bureau pourra intervenir”, a dit une source à l’Assemblée nationale.

Pour rappel, Augustin Kabuya qui est secrétaire général du parti présidentiel avait déjà annoncé son ambition pour le poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Ce poste est resté acquis à l’UDPS depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête du pays.

 

R.L

Laisser un commentaire