A la unePolitiquepriorite

Sénat : des inciviques s’en prennent au bureau sortant dirigé par Modeste Bahati

177Views

Mercredi 28 février 2024, des personnes non autrement identifiées étaient au Palais du peuple, se faisant passer pour des agents du Sénat.

Visiblement instrumentalisés, ils prétendaient soutenir le sénateur Sanguma comme président intérimaire de la Chambre haute du Parlement, alors que le règlement intérieur du Sénat ne lui reconnaît pas cette qualité, malgré la démission du président Modeste Bahati Lukwebo.

Celui-ci, on le sait, par respect de la loi sur le cumul des fonctions, a opté de siéger à l’Assemblée nationale après son élection aux législatives du 20 décembre dernier.

Selon le règlement régissant le Sénat, dans son article 12, le bureau sortant de cette institution, dans le contexte actuel, ne peut faire la remise et reprise qu’avec le bureau provisoire après l’élection de nouveaux sénateurs.
Là où le bât blesse encore, c’est lorsque ces individus déclarent que le bureau Bahati aurait mal géré le Sénat, alors que la délégation syndicale qui est censée représenter le personnel administratif de cette institution, a publiquement jeté des fleurs au professeur Modeste Bahati pour sa bonne gouvernance et l’orthodoxie dont il a fait montre dans la gestion du Sénat durant les 3 ans que son bureau a passés à la tête du Senat.

Pour rappel, pendant le mandat Bahati, le salaire des administratifs du Sénat a été sensiblement amélioré, et l’administration de cette institution a été modernisée et dotée de nouveaux bureaux, pour ne citer que ces réalisations.

Pour confirmer la bonne gestion du bureau sortant du Sénat, les agents et cadres de cette institution avaient accueilli son président en triomphe quelques jours avant sa démission pour lui témoigner leur reconnaissance.

LM

Laisser un commentaire