A la uneProvinces

Maniema : la société civile accuse le gouverneur ai de déstabiliser le secteur de la santé

Stéphane Kamundala
72Views

La société civile “Forces vives du Maniema” accuse le gouverneur intérimaire, Afani Idrissa Mangala, de déstabiliser le secteur de la santé. A en croire son président Me Stéphane Kamundala qui l’a dénoncé ce 4 mars, l’autorité provinciale procède à des mouvements du personnel tous les six mois. Ce qui perturbe, selon lui, le fonctionnement des zones de santé et des hôpitaux.

Maître Stéphane Kamundala indique que le gouverneur venait de signer des commissions collectives d’affectation au mois de février 2024. Et les médecins-chefs des zones de santé de Kasongo et de Kunda sont sommés de procéder à la remise et reprise avec leurs successeurs. La société civile Force Vive exige l’annulation de ces décisions.

“La société civile “Forces vives du Maniema” recommande au gouverneur intérimaire Afani Idrissa Mangala, d’annuler, sans peur de quiconque, mais en conformité avec la volonté de plusieurs communiqués officiels de sa hiérarchie, les commissions collectives d’affectation numéro 034 et 041, comme il l’a d’ailleurs fait en toute souplesse et précédemment, en date du 23 février 2024, par sa lettre adressée au chef de division provinciale de la santé concernant les commissions numéro 035 et 040. Aux autorités de tutelle de la santé en RDC de reprendre entièrement en main et au sérieux la gestion totale de tous les services de la santé en RDC à cause des abus, des ailes des gouverneurs et députés provinciaux”, dénonce le président de la société civile forces vives du Maniema.

En réaction, le gouverneur Afani Idrissa Mangala rejette les accusations de déstabilisation du secteur de la santé. Il affirme qu’il travaille pour remettre de l’ordre dans la province du Maniema et précise que les décisions contestées ont déjà été rapportées et parle d’acharnement contre sa personne.

 

Adjany Bingila

Laisser un commentaire