A la uneProvinces

Mai-Ndombe : les notables exigent un universitaire comme gouverneur

44Views

Prévue pour le 26 mai 2024, l’élection du futur gouverneur de province du Mai-Ndombe suscite déjà des réactions. C’est le cas des notables qui décident de rompre le silence. Ces derniers estiment que l’essor de la province dépend du niveau d’études des dirigeants, le cas échéant, requiert un niveau universitaire.

Les notables se sont ainsi exprimés ce mardi 21 mai 2024 par la voix de Simon Bolenge, secrétaire général de la notabilité de cette province, après une réunion importante autour de leur chef Joseph Mpambia.

Le secrétaire général a fait savoir qu’en plus d’une formation universitaire, d’autres critères ont été pris en compte pour dresser le meilleur profil. Le nouveau gouverneur doit : être une personne ayant une formation universitaire clairement reconnue et doublée d’une expérience de gestion des affaires publiques ou privées notoirement affirmée dans l’opinion ; une personne dont l’amour de la province est nettement attesté par des réalisations palpables à travers les huit territoires qui composent la province ; une personne dont le nom résonne à travers la province.

Les notables ont également invité les députés provinciaux à faire de leur mieux pour mettre fin au statu quo qui piétine le développement de cette province.

Badylon Kawanda Bakiman

Laisser un commentaire